Pôle Médico Educatif La Durance

IME

Pôle Médico Educatif La Durance

 

Route de Saint-Jean

Tél : 04 92 64 10 50    Fax : 04 92 64 33 61

 Directeur Philippe BEAUCULAT


IME - La maison de la colline

 La maison de la colline

L'IME La Durance

Le SESSAD/IMELa Durance

La ferme pédagogique

La ferme pédagogique

.

  • Basé à Château-Arnoux, le Pôle médico-éducatif La Durance accueille, sur notification de la CDA (Commission des Droits et de l’Autonomie) de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) des enfants, adolescents et jeunes adultes présentant des déficiences intellectuelles.
  • Il mobilise trois champs de compétences opérationnelles (thérapeutique, éducatif, pédagogique) se déployant sur l’ensemble du département. Autorisé pour 78 places, sa configuration promeut des modes d’accueil et d’accompagnement modulables et diversifiés.
  • L’organisation du Pôle Médico-Educatif La Durance est basée sur des groupes de réponse aux besoins. Elle se décline autour de deux sections: une section d’éducation et d’enseignement spécialisés (SEES) dont l’objectif principal concerne les apprentissages scolaires, le développement de la personnalité et la socialisation des enfants ; une section d’initiation et de première formation professionnelle (SIPFPro) dont l’objectif principal concerne la préparation à la vie d’adulte, tant sociale que professionnelle.

Elle comprend également trois axes structurants de réponses aux besoins des jeunes :

  • Groupes de réponses aux besoins des jeunes « proches du droit commun » (jeunes dont tout ou une grande partie de l’accompagnement est réalisé « en milieu ordinaire ») ;
  • Groupes de réponses aux besoins de jeunes nécessitant des « adaptations particulières » ;
  • Groupes de réponse aux besoins de jeunes nécessitant une compensation renforcée, avec un accompagnement consolidé (jeunes dont l’accompagnement, au moins sur des périodes temporaires, est réalisé de manière très individualisé).

Pour chaque bénéficiaire, ces différents espaces et temps peuvent être conjugués ou différenciés, dans une logique permanente d’adaptation des réponses aux spécificités de chaque parcours.

  • Ainsi, les interventions – tantôt orientées vers le milieu social ordinaire, tantôt développées au sein de petits groupes – peuvent alterner, dans une même semaine, des temps de vie et d’activités collectifs et d’autres individualisés, au domicile comme dans les espaces sociaux traditionnels.
  • Dans sa prise en compte des situations individuelles et familiales singulières, le dispositif est rythmé à travers, d’une part, des temps d’accompagnement de jour (activités scolaires ou préprofessionnelles) et, d’autre part, de soirée et de nuit (temps « familiaux », activités extra-scolaires, extra-professionnelles).
 
 
 
 
 
  •